Archives pour la catégorie

Ingénieur et leader: un défi exigeant

Être leader aujourd’hui exige une bonne capacité d’adaptation et les ingénieurs en poste de leadership n’y font pas exception.  Afin d’en savoir plus long sur le sujet, nous vous invitons à lire le plus récent article coécrit par Yvon Chouinard, chef de pratique chez Pauzé Coaching et Carole Doucet, coach d’affaires, paru dans le plus récent numéro (Mai-Juin) de la revue PLAN de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Pour en savoir davantage …ingenieur et leader mai 2017

Pour en finir avec les listes ….

Les listes sont des voleuses de liberté. Ce que d’autres ont fait pour avoir du succès est rarement applicable à soi. À lire, le billet rédigé par Yvon Chouinard sur le blogue d’Isabelle Quentin, éditeur. Vous vous sentirez peut-être mieux de ne pas suivre tous ces conseils distribués à la tonne dans le cyberespace. En savoir davantage ….pauze coaching blogue yvon chouinard avril 2017

Pouvoir, Leadership et humilité

yvon_chouinardDepuis la parution du livre IMPACT. Agir en leader que Nicole Simard et moi avons écrit, j’ai eu plusieurs questions et commentaires à propos du sujet de l’humilité que nous y abordons. C’est un sujet où l’on peut naviguer entre l’effacement de soi jusqu’à l’invisibilité et l’arrogance insupportable de la fausse modestie. Alors, rien de tel qu’un bon exemple pour illustrer ce qui apparaît difficile à expliquer et comprendre. À cet égard, il est fascinant de voir comme le pape François exerce son pouvoir et son leadership avec une démonstration remarquable de ce que veut dire l’humilité.

Le leadership du pape François

Je viens de lire deux ouvrages récemment publiés qui examinent son approche à l’exercice du leadership :

Pope Francis: Why He Leads the Way He Leads par Chris Lowney et Lead with Humility par Jeffrey A. Krames. Ma curiosité fut d’autant plus aiguisée que Krames n’est pas catholique ou chrétien et qu’il présente son livre comme un livre d’affaires.

S’il n’existe pas de formation préparatoire pour devenir pape, il semble que le pape François avait déjà compris que les leaders mènent des gens, pas une institution. En conséquence, la première règle de l’humilité de François que nous pouvons appliquer dans d’autres organisations, semble être de ne rien faire qui indiquerait à ceux qui se rapportent à vous, les employés ou vos collègues, que vous êtes au-dessus d’eux.

Des gestes d’humilité qui ont eu de l’impact

Durant les deux premières heures de son élection, le 13 mars 2013, il a posé au moins une demi-douzaine de gestes pour le démontrer. Par exemple, il n’a pas voulu porter la cape papale rouge (la

mozzetta) comme le voulait la tradition. Il a refusé de monter sur la tribune qui l’aurait élevé au-dessus des autres cardinaux en disant : « Je vais rester ici en bas. » Il a décidé de garder sa simple croix pectorale au lieu de prendre celle plus précieuse qu’on lui proposait. Avant de donner sa première bénédiction papale à la foule, au lieu d’utiliser un langage formel, il l’a saluée avec un simple « Bonsoir! ». Il a ensuite demandé à la foule de prier pour lui. Une fois la cérémonie terminée, il est retourné à son hôtel en autobus avec ses collègues cardinaux ignorant la limousine mise à sa disposition, car il voulait payer lui-même sa facture d’hôtel. Le lendemain, le journal officiel du Vatican, l’Observatore Romano écrivait : « Sans précédent et stupéfiant. »

Pour qui donc se prenait cet homme en ignorant ainsi des traditions multicentenaires? Rappelons que le rôle de pape n’a pas toujours été de tout repos. Au cours des siècles, 28 papes ont été tués, la majorité par empoisonnement, et dans le cas particulier de Jean VIII lorsque le poison prit trop de temps à faire effet, on l’a achevé à coups de marteau. Donc, on peut supposer que tout pape n’a pas que des amis et ce n’est sans doute pas différent pour Jorge Mario Bergoglio qui est devenu le premier pape non européen. Sortir de la tradition présente donc son lot de risques.

Jorge Mario Bergoglio a changé

D’un autre côté, le pape François reconnaît que plus jeune, il avait un style autoritaire qui lui a causé certains ennuis. Il a graduellement réalisé qu’il devait avoir la même odeur que son troupeau. Même si cela allait à l’encontre de ses traits naturels de personnalité, il a décidé d’agir humblement en tout. La manière humble avec laquelle il s’est présenté au monde après son élection fut illustrée par une série de décisions prises avec soin, tout comme des dizaines d’autres qu’il a prises par la suite. Et son humilité n’est pas feinte. Il s’agit d’une volonté ferme d’agir humblement. Son humilité reflète donc une persistance dans son action quotidienne afin de ne pas s’isoler et de considérer tous les points de vue, même ceux avec lesquels il n’est pas nécessairement d’accord.

Leadership ferme et au service des autres

Toutefois, cela ne l’empêche nullement d’exercer son pouvoir et son leadership de manière très ferme quand il le faut. Quand il a décidé durant les six premiers mois de son élection de démettre de ses fonctions l’évêque allemand « bling » qui s’était fait construire un évêché au coût de 46 millions $, il envoya un message clair de ce qu’il ne voulait plus voir dans l’Église alors qu’il y avait tant de besoins dans le monde.

Le pape François nous démontre ce qu’est un authentique leader qui écoute tout en transmettant ses convictions, qui ébranle le statu quo et qui communique avec chacun et chacune à tous les niveaux d’une organisation, tout en ayant l’humilité de reconnaître que le leader est avant tout au service des autres et non de lui-même.

Yvon Chouinard est coauteur de l’ouvrage Impact. Agir en leader, collection Les communicateurs, publié chez Isabelle Quentin éditeur.

http://iqediteur.tumblr.com/post/152640353166/pouvoir-leadership-et-humilité-à-la-manière- du iqe.qc.ca

Judy Delaney se joint à l’Alliance Meta-Pauzé Coaching

COACHING EN HABILETÉS DE PRÉSENTATION : Judy Delaney devient partenaire de l’Alliance Metta-Pauzé Coaching

Montréal –   Yvon Chouinard, chef de la pratique de coaching de Groupe Pauzé, est heureux d’annoncer l’arrivée de madame Judy Delaney, comme partenaire de l’alliance Metta-Pauzé Coaching dans le but d’offrir des services de coaching en habiletés de présentation.

Depuis plus de 35 ans, Judy Delaney a aidé plus de 4000 gestionnaires et professionnels à devenir des présentateurs hors pair.

Judy Delaney photoJudy est diplômée de l’Université Concordia avec une concentration en langues. Coach certifiée, elle possède aussi de nombreuses certifications.

En 2001, elle fondait Groupexpedia où elle se concentre depuis sur le développement et le coaching de présentateurs performants. Sa riche expérience professionnelle de formatrice et de coach lui permet d’amener ses clients à formuler des stratégies gagnantes et à obtenir  des résultats exceptionnels dans leurs communications.

Ses clients réussissent car son approche de coaching leur donne les techniques et habiletés essentielles pour réussir leurs présentations dans le contexte exigeant du monde des affaires d’aujourd’hui.

Judy possède une expérience aguerrie en recherche, en conception, en développement et en prestation de formation  dans des domaines aussi variés que le développement d’affaires, la négociation, les habiletés de présentations et de conférences, la facilitation stratégique, le leadership d’équipe, le coaching d’équipe performante et la gestion du changement et des transitions.

Nous sommes heureux de souhaiter la bienvenue à Judy dans notre équipe, venant ainsi renforcer les compétences de coaching disponibles pour servir nos clients de manière optimale.

Ses services seront disponibles autant au Québec qu’en Ontario ou ailleurs dans les villes du monde où The Global Coaching Partnership, dont fait partie l’alliance Metta-Pauzé Coaching, possède des partenaires, dont New York, Londres, Sydney, Barcelone, Paris et Frankfurt.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici.

D’ingénieur à gestionnaire…Négocier le virage.

La revue PLAN de l’Ordre des ingénieurs du Québec vient de publier un article qu’Yvon Chouinard a coécrit avec Carole Doucet sur le passage parfois difficile que les ingénieurs – et autres experts d’ailleurs – doivent vivre lorsqu’ils deviennent gestionnaires, sous le titre D’ingénieur à gestionnaire…Négocier le virage. Devenir gestionnaire, un passage obligé? Pour en savoir davantage, cliquez sur  ingenieur a gestionnaire

Devenir soi-même : le travail d’une vie

La plupart d’entre nous sont surtout désireux de progresser dans notre travail et notre vie en général. Quand nous nous demandons «Qui veux-je être ?» et «Qu’est-ce que je veux accomplir ?», il y a de bonnes chances que nos réponses incluent la notion de croissance, dans un sens ou un autre. Nous ne pouvons pas passer tout notre temps à réfléchir à ces questions, mais il faut parfois laisser de côté nos tâches pressantes afin d’avoir une certaine maîtrise de notre devenir.

Pour lire la suite du billet rédigé par M. Yvon Chouinard, CRHA, ACC, Coach exécutif chez Groupe Pauzé: cliquez ici.